Le forumAccueil du site

Accueil du site > Les écrits > Témoignages

Témoignages

 Un texte dédié a tous ceux et celles qui souffrent

Bonjour aujourd’hui j’ai rédigé ce texte après avoir beaucoup avancé, réfléchi et ressenti de choses sur mon passé d’enfant abusée ce texte exprime mon ressenti de petite fille sous la domination et l’emprise de mon père violent, qui me maltraitait beaucoup : il me maintenait constamment dans la peur, me renvoyait constamment que j’étais nulle et bonne à rien, et jamais a la hauteur pour obtenir sa reconnaissance et son amour il m’insultait, me rabaissait, m’humiliait devant les étrangers ou invités et me frappait j’ai aussi subit des abus sexuels de mon oncle (son frère) l’un renforçant l’autre, mon état psychologique enfant et adolescente était...catastrophique aujourd’hui, c’est mon corps qui est malade ma santé est fragile et je gère le quotidien comme je peux déjà enfant j’avais cette impression de solitude et d’enfermement je conseille a tous ceux et celles qui ont subit des abus de s’informer sur la question de l’emprise psychologique, de travailler dessus en thérapie ,pour mieux comprendre ce lien maléfique qui lie la victime a son agresseur c’est comme un mauvais sort, un filet dans lequel on s’englue mon texte parle de cela , la "prison invisible" merci a toutes et a tous de le lire je vous embrasse et vous souhaite de trouver un jour la liberté Amina (51 ans et pas encore tout à fait guérie) ------------------------------

LA PRISON INVISIBLE Paris, 26 juillet 2010 J’aurais aimé avoir des bleus au corps pour que quelqu’un les voie j’aurais aimé hurler des mots pour que quelqu’un m’emporte loin mais il n’y a pas de mots pas possible trop loin trop dur trop prisonnière de toi parfois je voudrais être morte mais je m’aperçois que morte je le suis déjà parfois je voudrais partir ailleurs là ou il y a de vrais papas mais comment c’est un vrai papa ? est-ce qu’il dit des mots gentils ? est-ce qu’il fait des câlins ? est-ce qu’il est fier de sa fille ? le mien, il crie comme une machine il sort des flammes de sa bouche comme un dragon il dit des mots qui tuent qui rentrent par mes oreilles ca fait mal ce sont des lames d’acier qui coupent mon petit cœur en petits morceaux parfois il frappe frappe frappe il devient comme fou et mon petit corps est en petits morceaux puis il me laisse par terre sur le paillasson dans la saleté de ses mots toute seule à pleurer je voudrais partir je voudrais sortir mais il n’y a pas de porte pas de sortie le temps passe je suis toujours là le temps passe je ne sors pas je suis toujours là je cherche toujours la porte mais il n’y en a pas...

Amina

2012©Alterneo.net | Le forum | Nous contacter