Le forumAccueil du site

Accueil du site > Les écrits > Témoignages

Témoignages

 Terrain Vague

Je suis comme une petite planète, je suis un terrain vague ? Voyez le plateau désertique présent à ma naissance. Bien nourri et arroser pendant un certains temps... Le relief se dessinait, un charmant petit ruisseau bordait la vallée où l’herbe éparse commençait à pousser... De ce climat doux et paisible, nul n’aurait pu se douter qu’un ouragan aller tout dévaster. Le ciel s’est obscurci, des trombes d’eau se sont mises à tomber, le lit de la rivière n’a pas pu le supporter, il a débordé, en un torrent de boue sur la vallée il s’est déversé, raflant les premières pousses, chassant la lumière... Cette terre si prometteuse s’est transformée en un no man’s land. Seul le brouillard régnait, une atmosphère moite et malsaine, étouffante, englobante... Une terre sans raison, abandonnée et abandonnant. Mais Mère Nature est puissante, bien plus forte que le plus violent des ouragans et dans sa bonté, sur cette terre délaissée, elle a bâti un mur, un mur d’une taille infranchissable, d’une force inimaginable, d’une profondeur à toute épreuve. Le brouillard est resté derrière le mur... De l’autre côté, la vie a repris du terrain... Cahin-caha, le gazon a repris sa croissance, quelques fleurs sauvages se sont mises à pousser, des chemins tortueux se sont créer... Mais la source de vie était de l’autre côté, cette nouvelle terre était mal irriguée... La végétation poussait de biais, bloquée qu’elle était par ce mur colossal qui projetait sur elle une ombre pesante et terrifiante... Aucune belle couleur n’arrivait à germer, pas un arbre n’était droit... C’était une terre sauvage mais résistante ? Elle luttait coûte que coûte pour se maintenir en vie mais elle n’était pas en pleine possession d’elle-même ? Coupée d’une partie d’elle, coupée de sa source de vie ? Alors les racines se sont manifestées, peu à peu elles ont effritées le mur, le fissurant de l’intérieur, ces branches puissantes ont ressenti le besoin d’aller voir de l’autre côté ? A force de persévérance, le mur a cédé ? Mais de l’autre côté, la source si longtemps contenue s’était mise à bouillir ? La cassure du mur a fait l’effet d’une irruption volcanique ? La terre s’est mise à trembler ? Le brouillard a tout brouillé ? Une lave brûlante s’est écoulée et s’est mise a tout cramé ? ça a fait l’effet d’un tourbillon enflammé ? un paysage de désolation d’où émergeait une énergie violente emplie de désir de destruction ? Mais la terre avait muri, elle n’était plus aussi fragile qu’à ses débuts, malgré les chemins sinueux qui s’étaient gravés en elle, malgré les arbres tortueux qui la peuplaient, malgré sa végétation sans couleur ? Elle était plus forte, plus à même de faire face à ce mal qui la rongeait ? Alors elle s’est armée de patience et peu à peu le brouillard s’est dissipé, peu à peu la source de vie, si petite fut elle est devenue visible, peu à peu quelques racines ont atteint cette source, peu à peu cette terre s’est unifiée ?Une fois encore Mère Nature est venue à sa rescousse : des trombes d’eau salée se sont mises à tombées, sans relâche, épuisantes, incontrôlables ? Et peu à peu, la terre s’est nettoyée, la terre s’est lavée, elle s’est éclaircie ? Il en a fallu du temps, du temps et l’aide de la force de Mère Nature ? Si on regarde d’un peu plus près cette terre aujourd’hui, on est surpris de découvrir qu’une grande mer a remplacé le ruisseau, elle s’étend à perte de vue, ses vagues en aller retour sont comparables au mouvement continu de la respiration. Cette mer inspire et expire, de son souffle, elle irrigue les ruisseaux, les fleuves et les lacs qui l’entourent ? Plus à l’est, il y a des montagnes recouvertes d’herbe formant un relief né de la violence de l’irruption. Au cœur de cette chaîne montagneuse, on peut d’ailleurs voir un gouffre qui s’étend sur plusieurs kilomètres, comme les marques d’une blessure qui ne se serait pas refermée mais qui est apaisé. A bien y regarder, ce gouffre n’a plus rien de menaçant, il s’est tari, c’est un lieu mort qui ne peut plus se réveiller ?

Plus à l’ouest, les arbres tout tordus ont continué de pousser, d’autres s’y sont ajoutés, leurs branches ne sont plus vides, leurs racines sont irriguées, les arbres ont des feuilles, de nombreuses feuilles d’un vert prometteur ? Les chemins tortueux et dangereux se sont davantage lissés, certains se sont réunis et semblent faire une autoroute, un tracé large et sûr qu’on a envie d’empreinter ? Et puis, par-ci, par-là, de jeunes pousses sortent de terre, de petites tiges s’élèvent vers la lumière ? On dirait des fleurs prêtes à éclore ? Peut-être est-il encore un peu trop tôt mais il est fort à parier que dans quelques temps, elles s’épanouiront, fleuriront de toutes les couleurs ? Et bien ça alors ! Un coquelicot vient de s’ouvrir, magnifique dans sa robe rouge étincelante ? Oui, cette terre est riche ? Riche de toutes ses potentialités ? Elle n’a rien de banal, rien de commun ? Elle s’est reliée à toutes ses parties, elle a survécu aux tempêtes et tire maintenant sa force et sa singularité de tout ce qu’elle a enduré, traversé, surpassé ? Une pluie fine vient parfois se déverser sur elle, c’est bon, ça l’irrigue, ça continue de la nettoyer en profondeur, ça la nourrit ? La terre l’a acceptée comme une amie ? Bien sûr cette puissante étendue, qui s’avère en réalité ne plus être du tout un terrain vague, cette puissante étendue n’est pas à l’abri d’un orage violent, d’une nouvelle tempête, ou d’un raz de marée ? Mais cette terre a mûri, s’est fortifiée, s’est unifiée, elle sait qui elle est et les ressources qu’elle abrite, elle est maintenant prête à accepter les intempéries et à s’y adapter. Elle a atteint un équilibre et reste vigilante, elle sait le temps et la patience qu’il lui a fallu, elle sait que rien n’est acquis mais que tout se renouvelle, s’entretient, se soigne ? Elle ne sait pas de quoi sera fait son futur mais elle sait son passé et en accepte les traces, elle vit au présent et s’évertue à le vivre pleinement ? Merci la vie, merci Mère Nature

anonyma

2012©Alterneo.net | Le forum | Nous contacter